LETTRES ANGEVINES par Yvon JOSEPH-HENRI

LES OEUVRES DU PROGRAMME OBLIGATOIRE


Rousseau

Littérature du moi & autobiographie


[sommaire] [Rousseau cours] [Rousseau études]

A. Montaigne et les Essais

«au lecteur»

C'est icy un livre de bonne foy, lecteur. Il t'advertit dès l'entrée, que je ne m'y suis proposé aucune fin, que domestique et privée. Je n'y ay eu nulle consideration de ton service, ny de ma gloire. Mes forces ne sont pas capables d'un tel dessein. Je l'ay voué à la commodité particulier de mes parents et amis : àce que m'ayant perdu (ce qu'ils ont à faire bien tost) ils y puissent retrouver aucuns traits de mes conditions et humeurs, et que par ce moyen ils nourrissent plus entiere et plus vifve, la connoissance qu'ils ont eu de moy. Si c'eust esté pour rechercher la faveur du monde, je me fusse mieux paré et me presanterois en une marche estudiée. Je veux qu'on m'y voie en ma façon simple, naturelle et ordinaire, sans contention et artifice : car c'est moy que je peins. Mes defaults s'y liront au vif, et ma forme naïfve, autant que la reverence publique me l'a permis. Que si j'eusse esté entre ces nations qu'on dict vivre encore sous la douce liberté des premieres loix de nature, je t'asseure que je m'y fusse tres-volontiers peint tout entier, et tout nud. Ainsi, lecteur, je suis moy-mesmes la matiere de mon livre : ce n'est pas raison que tu employes ton loisir en un subject si frivole et si vain. A Dieu donq, de Montaigne, ce permier de Mars mille cinq cens quatre vingt.

Montaigne Essais, Au lecteur (1560)

 

B. Chateaubriand et Les Mémoires d'Outre-Tombe

C. Hugo et Les Contemplations

L'oeuvre de Hugo, Les Contemplations, bien que poétique, est présentée par l'auteur lui-même comme une oeuvre autobiographique dans sa préface : "une destinée est écrite là jour à jour".

L'oeuvre elle-même retrace l'itinéraire moral, l'itinéraire du moi de Hugo coupé en deux par la mort de sa fille Léopoldine. Hugo, dans sa préface parle de "Mémoires d'une âme". En effet, continue Hugo "La vie, en filtrant goutte à goutte à travers les événements et les souffrances, l'a déposé dans son coeur".

L'ouvrage même se scinde en 2 parties :

et on y découvre la dimension autobiographique dans l'évocation de période, de dates, comme dans Les Confessions de Rousseau. Le livre, s'articulant autour d'un événement marquant dans la vie de Rousseau, renforce ce caractère autobiographique.

 

Par contre, un autre aspect important des Contemplations se retrouve dans la préface. Hugo souligne combien il est conscient que cette oeuvre, tournée sur lui-même, est aussi ouverte aux autres. Il permet de mieux comprendre la problèmatique littéraire que l'on pose de l'intérêt de l'oeuvre autobiographique dans la connaissance de soi. Sa réponse au fond peut être interprêtée selon le schéma suivant :

C'est pourquoi Hugo, répondant aux critiques implicites ou explicites de lecteurs ou d'hommes de lettres, s'exclame et argumente :

« Une destinée est écrite là jour à jour.
Est-ce donc la vie d'un homme ? Oui, et la vie des autres hommes aussi. Nul de nous n'a l'honneur d'avoir une vie qui soit à lui. Ma vie est la vôtre, votre vie est la mienne, vous vivez ce que je vis; la destinée est une. Prenez donc ce miroir, et regardez-vous-y. On se plaint quelquefois des écrivains qui disent moi. Parlez-nous de nous, leur crie-t-on. Hélas ! quand je vous parle de moi, je vous parle de vous. Comment ne le sentez-vous pas ? Ah ! insensé, qui crois que je ne suis pas toi! »
 
Les citations sont extraites de l'ouvrage : Victor Hugo, Les Contemplations,poésies, collection Classique de poche, Le Livre de Poche 1965 (préface du Hugo, table des matières). Une lecture plus complète de l'ouvrage vous permettra d'y voir plus clair.
 
retour à Rousseau