LETTRES ANGEVINES

Par Yvon JOSEPH-HENRI
Copyrights©Yvon JOSEPH-HENRI


cours sur :

L'Etranger

de Camus

[sommaire]

[I.Structure de l'oeuvre]

[I.1.Les deux parties] [I.1.1 la mort de la mère] [I.1.2 la mort de Meursault]

[II. Approfondissement]

PREMIERE PARTIE [1.Chapitre I] [2. Chapitres II à VI] [3. Chapitre VI : le meurtre]

[III. Thematiques et personnages]


II. APPROFONDISSEMENT

PREMIERE PARTIE

1. CHAPITRE I

  • résumer le chapitre 1
  • décomposer le chapitre en fonction du temps qui s'écoule.
  • étude des personnages principaux du chapitre : Meursault, le directeur de l'asile, le concierge, Pérez
  • qu'est-ce qui gêne Meursault tout au long de ce chapitre ?
  • Etude d'un passage :

Il me semblait que le convoi marchait un peu plus vite. Autour de moi c'était toujours la même campagne lumineuse gorgée de soleil. L'éclat du ciel était insoutenable. A un moment donné, nous sommes passés sur une partie de la route qui avait été récemment refaite. Le soleil avait fait éclater le goudron. Les pieds y enfonçaient et laissaient ouverte sa pulpe brillante. Au-dessus de la voiture, le chapeau du cocher, en cuir bouilli, semblait avoir été pétri dans cette boue noire. J'étais un peu perdu entre le ciel bleu et blanc et la monotonie de ces couleurs, noir gluant du goudron ouvert, noir terne des habits, noir laqué de la voiture. Tout cela, le soleil, l'odeur de cuir et de crottin de la voiture, celle du vernis et celle de l'encens, la fatigue d'une nuit d'insomnie, me troublait le regard et les idées.Je me suis retourné une fois de plus : Pérez m'a paru très loin, perdu dans une nuée de chaleur, puis je ne l'ai plus aperçu. Je l'ai cherché du regard et j'ai vu qu'il avait quitté la route et pris à travers champs. J'ai constaté aussi que devant moi la route tournait. J'ai compris que Pérez qui connaissait le pays coupait au plus court pour nous rattraper. Au tournant il nous avait rejoints. Puis nous l'avons perdu. Il a repris encore à travers champs et comme cela plusieurs fois. Moi, je sentais le sang qui me battait aux tempes.`

Préparer une introduction du passage.
Proposer deux axes de lecture méthodique du passage. Les développer sous forme de plan.

CORRECTION

 

2. CHAPITRES II à VI

  • Quels personnages apparaissent dans les chapitres II à IV ?
  • Quels histoires ont le plus d'importance pour vous au début :
    • celle de Meursault et de Marie ?
    • ou celle de Raymond et de la femme arabe ?
  • A partir de quel chapitre le roman vous semble-t-il changer de rythme et de direction ?
  • Quel est l'intérêt du chapitre II ?
  • Celui du chapitre V ?
  • Quels jours de la semaine sont évoqués dans les chapitres II à VI ?
  • Rapprochez les débuts des chapitres II-III-IV
  • Etude de Meursault, Salamano et Raymond.
  • Quels éléments annoncent la tragédie du chapitre VI ?

3.CHAPITRE VI. Le Meurtre .

  • Quel jour sommes-nous ?
  • Qu'aurait dû être cette journée ?
  • Qu'en est-il réellement ?
  • Comment peut-on parler d'un destin qui aurait conduit Meursault à cet assassinat ? Détaillez les événements qui ligotent peu à peu Meursault

 

DEUXIEME PARTIE

1. CHAPITRE I

  • Dans les 3 premiers paragraphes, étudiez l'humour involontaire du narrateur.

 

  • Etude du § 1:
    • étudier l'évolution du récit dans ce paragraphe.
    • Quels termes traduisent l'avènement de quelque chose de différent ?
    • Que pensez-vous de termes et d'expressions comme :
      • Tout de suite
      • n'ont pas duré longtemps,
      • Huit jours après
      • au contraire,
      • seulement
    • Que penser du dialogue entre le juge d'instruction et Meursault - dans la forme et dans le fond - ?
    • Que représente le juge d'instruction pour Meursault ? Pour le juge lui-même ?

     

  • Etude du § 2 :
    • Y a-t-il une continuité entre le § 1 et le § 2 ? Expliquez votre point de vue en justifiant votre réponse.
    • Etudiez le décor de la pièce. Montrez que par son économie, il fait tout à fait penser à un décor de théâtre. Quelle est la fonction du décor au théâtre ?
    • Pourquoi Meursault a-t-il failli tendre la main au juge ? Quels éléments viennent étayer l'attitude de Meursault vis-à-vis du juge ?
    • Intérêt de la dernière phrase du paragraphe 2

     

  • La fin du chapitre :
    • Le juge est-il toujours raisonnable ?
    • Pourquoi appelle-t-il Meursault "monsieur l'Antéchrist" ? Quel sens cela peut-il avoir pour Camus ?

[sommaire] [Haut de page]