LETTRES ANGEVINES par Yvon JOSEPH-HENRI

GIRAUDOUX

ELECTRE

1. Eléments de Cours

Présentation générale

[Bibliographie succincte]
[1. Caractéristiques générales]
[2. Reprise d'un mythe ][A. L'histoire][B. Antériorité][C. L'originalité de G.]
[3. Résumé][Acte I][Lamento][Acte II]
 
[Page générale Electre][ 1. Eléments de cours][ 2. Etudes][ 3. Exercices]
 
[SOMMAIRE]

Quelques lectures utiles:

- Electre de Giraudoux éd.Bodas, coll. « Univers des Lettres » (pour les notes et l'introduction)

- Electre de Jean Giraudoux par Hubert Laizé éd. PUF coll. Major Bac

- Le bac de français 1998, La Fontaine, Rousseau, Giraudoux éd. PUF coll. Major Bac

- Electre, Giraudoux, éd. Hatier coll. Profil d'une oeuvre (n° 213-214)

 

Cette liste, très succincte ne prétend à aucune publicité, pas plus qu'elle n'est exhaustive. Lorsque nous disposerons de plus de temps, il sera peut-être utile de dire un mot sur la lecture d'oeuvres critiques.

 

On ne le dira jamais assez, ces petits ouvrages sont très bien faits. De surcroît, on ne peut se familiariser avec la réflexion littéraire sur une oeuvre qu'en lisant et en lisant des études différentes: ne serait-ce qu'à lire la même chose, on apprend, on retient mieux. Et puis, on peut ne pas comprendre une idée du premier coup. A la relire présentée autrement, on peut soudain mieux saisir de quoi il était question.

 

Pour ma part, j'ai toujours dit à mes élèves qu'une heure de lecture valait bien plus qu'une heure de cours.

 

Ci-dessous, on trouvera quelques éclairages qui ne prétendent pas faire mieux que les ouvrages ci-dessus évoqués...


1. Caractéristiques de la pièce:

- reprise d'un mythe antique

Quelle est l'histoire ?

Quelles sources antérieures ?

- deux actes contre 5 traditionnellement dans les pièces classiques

- intervention des Euménides sous la forme de trois petites filles qui grandissent à mesure que le temps passe et que la pièce se déroule.

- personnage du jardinier

- personnage du mendiant

- personnage du Président Théocathoclès et de sa femme Agathe

 

2. La reprise d'un mythe antique

Evoquer cet aspect, c'est s'interroger :

A. sur l'histoire

(si vous la connaissez, sautez le passage !…)

L'histoire « large » débute avec Tantale. Tout le monde a entendu parler du supplice de Tantale (Tiens ! pendant les cours, lorsque midi approche et que le voisin, au lieu d'écouter le prof de français, s'ouvre une petite barre au chocolat...). C'est si l'on peut dire l'origine de tout.

En somme, Atrée et Thyeste sont frères et Agamemnon et Egisthe sont cousins

Par contre, pour des parents, ils ont des comportements douteux :

  • Thyeste séduit la femme d'Atrée, tout comme Egisthe séduira celle d'Agamemnon
  • Atrée tue les enfants de son frère (il les lui sert à manger; cf. La scène 1 de l'acte I)
  • Egisthe mis au monde par Thyeste pour se venger de son frère séduira la femme d'Agamemnon pendant l'absence de ce dernier parti pour la guerre de Troie
    • [ causée par l'infidélité d'Hélène, soeur de Clytemnestre, et épouse de Ménélas, frère d'Agamemnon - quand le destin s'en mêle, pour ne pas dire s'emmêle !- (ce qui explique l'allusion de Giraudoux par l'entremise du Président évoquant des « femmes à histoires » acte I scène 2) ]

B. Sur l'antériorité de la mise en scène d'Electre

(là encore on saute si l'on sait !)

(Et hop! si l'on sait !)

 

 

3. Résumé

 

A. L'acte I.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B. Le lamento du jardinier

 

C. L'acte II.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

[HAUT DE PAGE]