LETTRES ANGEVINES

par Yvon JOSEPH-HENRI

copyrights©YvonJOSEPH-HENRI (sauf autorisation)


BACCALAUREAT TERMINALE L

 

ATTENTION ! LES ELEMENTS QUI VOUS SONT DONNÉS NE REPRESENTENT QUE DES ELEMENTS DE RECHERCHE DE LA PART DE LEUR AUTEUR ET N'ENGAGENT QUE LUI. ILS NE PRETENDENT NULLEMENT SE SUBSTITUER AUX INSTRUCTIONS OFFICIELLES DES ETABLISSEMENTS, DES RECTORATS, DU MINISTERE ET DES PROFESSEURS.

CES INDICATIONS PEUVENT ÊTRE ERRONÉES, VOIRE CADUQUES : VOUS DEVEZ LES VERIFIER !

ECRIT

LETTRES

Epreuve obligatoire, durée 2 heures, coefficient 2

(Pour information . Série ES : épreuve facultative, durée 2 heures, coefficient 2 pour les points au-dessus de la moyenne )

Nature de l'épreuve :

Les candidats sont invités à répondre à deux ou trois questions sur une ou plusieurs des oeuvres inscrites au programme. Leurs réponses doivent être composées et rédigées.

Les questions peuvent porter :

Les critères d'évaluation sont les suivants:

( Note de service n° 94-195, du 1er juillet 1994 - B. O. n° 25, du 23 juin 1994 )

ORAL

Épreuve orale de contrôle

Série L

Durée 20 minutes

Temps de préparation 20 minutes

Nature de l'épreuve : Exposé, suivi d'un entretien.

Le candidat répond, dans un exposé organisé, à une question portant sur l'ensemble d'une oeuvre, sur un aspect d'une oeuvre ou sur un point de comparaison entre plusieurs des oeuvres inscrites au programme. Au cours de l'entretien, l'examinateur, partant de l'exposé présenté par le candidat, invite celui-ci à préciser son propos, à développer un commentaire ou une interprétation, à ouvrir des perspectives.

Les critères d'évaluation sont les suivants :

( Note de service n° 94-195, du 1er juillet 1994 - B. O. n° 25, du 23 juin 1994 )

 

RATTRAPAGE DES EPREUVES ANTICIPEES DE FRANÇAIS

Les nouvelles dispositions du baccalauréat 1996 - B.O.E.N. n° 36, du 5 octobre 1995

Il a été décidé de supprimer l'épreuve écrite de substitution de novembre. Cette mesure est applicable à compter de l'épreuve anticipée de 1996 (session de l'examen 1997). Il a également été décidé de constituer des jurys spécifiques en fin de première. Les candidats présentant cette épreuve en juin 1996 verront donc leur note arrêtée par un jury, après consultation du livret scolaire et délibération. L'évaluation du français devient ainsi conforme à celle des autres disciplines, contrairement à la pratique antérieure.

En conséquence, il n'y a plus d'épreuve de rattrapage sauf pour les candidats de la série L, qui suivent un enseignement obligatoire de lettres en Terminale. Le dispositif suivant a été arrêté à leur intention.

Lors de leur inscription, les candidats de cette série peuvent demander à substituer à la note obtenue à l'épreuve écrite anticipée de français, la note qui leur sera attribuée à l'épreuve de lettres prévue au premier groupe d'épreuves. Dans ce cas,le coefficient de l'épreuve de lettres est majoré du coefficient de l'épreuve écrite de français, soit coefficient 5. La note obtenue à cette épreuve se substitue à la note obtenue à l'épreuve écrite anticipée de français qu'elle lui soit supérieure ou inférieure.

Les candidats de la série L ayant subi l'épreuve orale anticipée de français en fin de première et admis au second groupe d'épreuves, peuvent demander à substituer à la note obtenue à cette épreuve la note qui leur sera attribuée à l'épreuve de contrôle de lettres.

L'oral de contrôle de l'épreuve de lettres peut permettre de rattraper soit l'épreuve écrite de lettres soit l'épreuve orale anticipée de français, soit à la fois l'épreuve orale anticipée de français et l'épreuve écrite de lettres.Cette épreuve est affectée du ou des coefficients de la ou des disciplines qu'elle rattrape. Cet oral de contrôle n'est pas accessible aux candidats ayant subi au premier groupe l'épreuve de lettres à coefficient majoré.

Le candidat choisissant de se présenter à l'épreuve orale de contrôle de lettres pour rattraper à la fois l'épreuve de lettres et l'épreuve orale anticipée de français ne peut se présenter à une autre épreuve de contrôle.

------------------------------------------------------------------------

D'autres candidats de Terminale L peuvent également bénéficier du dispositif de rattrapage des Épreuves Anticipées de Français :

------------------------------------------------------------------------

Tableau récapitulatif du rattrapage au Baccalauréat L

1996

1997

1998

1999

Candidat

de

Terminale

Première

EAF

Terminale

Garde ses notes,

mais peut

1 - substituer la note de l'épreuve écrite de lettres à celle de l'épreuve écrite de français

ou, s'il n'est pas admis au premier groupe des épreuves,

2 - passer l'épreuve de contrôle du second groupe de lettres

 

Candidat

doublant

Première

 

EAF

Terminale

 

a gardé ses notes

Terminale

Cas 1: repasse les épreuves

ou

Cas 2 : garde ses notes et peut alors substituer la note de l'épreuve écrite de lettres à celle de l'épreuve écrite de français (1ère)

ou, s'il n'est pas reçu au premier groupe d'épreuves,

passer l'épreuve de contrôle du second groupe de lettres

Candidat

triplant *

Première

EAF

 

Terminale

a gardé ses notes

 

Terminale:

2 cas de figure :

1 - a repassé les épreuves

2 - a gardé ses notes
Terminale

Cas 1 - repasse les épreuves

ou

- garde ses notes et peut alors

  • substituer la note de l'épreuve écrite de lettres à celle de l'épreuve écrite de français

ou

  • passer l'épreuve de contrôle du second groupe de lettres

 

Cas 2 - repasse les épreuves
* Il s'agit d'un triplant qui présenté par un établissement. Normalement les candidats libres peuvent conserver le bénéfice de leurs notes pendant 5 ans.